Attentat de Québec – Discours de Denis Coderre lors de la cérémonie funéraire

denis_coderre_2011Êtes-vous comme moi ? Est-ce que ce discours réprobateur et autoritaire du Maire de Montréal, Denis Coderre, vous laisse perplexe et songeur ? À l’entendre, les Québécois sont maintenant les terroristes : « Celui-ci n’a pas fait de quartier et qualifié l’acte de dimanche de « terroriste, raciste et islamophobe » (….) « Il est temps de réaliser que les mots prononcés ont un impact, que chaque message, tous les messages dans les médias sociaux ne doivent pas être pris à la légère », a-t-il martelé » (Annie Morin, Le Soleil). Le président du Centre culturel islamique de Québec, Mohammed Yangui, dit à 2H05 de la cérémonie : « Nous, comme musulmans … mieux … modérés, on n’est pas vraiment (….) des terroristes (….) Ce n’est pas nous les terroristes, mesdames et messieurs ». Monsieur Coderre ajoute : « Profitons de la journée d’aujourd’hui pour faire notre propre examen de conscience ».

Comprenons-nous bien. Chacun de nous condamne l’acte meurtrier impardonnable qui eut lieu à Québec et qui a fait 6 morts et laissé des familles dans le deuil. Nous déplorons tous cet événement malheureux et nous compatissons avec la communauté musulmane. Mais pourquoi s’empresser à qualifier cet acte barbare comme étant un acte terroriste, alors qu’il s’agit d’un acte de tuerie perpétré par un ou deux individus désaxées mentalement ?! Et pourquoi englober l’ensemble des Québécois dans ce discours fâcheux ? En s’adressant de la sorte sur une plateforme diffusée à l’échelle nationale et internationale, les « dignitaires » contribuent à salir la réputation des Québécois et des Québécoises en en faisant des terroristes en sommeil, des racistes et des islamophobes.

De plus, nous percevons dans leurs discours une volonté à vouloir nous réduire au silence, à vouloir nous retirer nos droits à la libre expression. Une certaine peur est utilisée, une certaine menace qui pourrait ressembler à de l’intimidation. N’essayez pas de nous faire peur Messieurs et Mesdames les ministres, et cessez de nuire à la réputation de votre propre peuple !

Sachez Monsieur Coderre que je n’ai aucun examen de conscience à faire, comme vous nous le suggérez publiquement ! Vous ne vous adressez pas à un ou quelques individus ici, mais à l’ensemble du peuple québécois en utilisant une plateforme largement diffusée à l’échelle nationale et internationale.

Les Québécois et les Québécoises sont actuellement victimes de discrimination, pourtant réprouvée par la Charte des droits et libertés de la personne. Ne nous menez pas en bateau…

________________

RÉFÉRENCES :

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s