À propos

people-312122

Le Mouvement républicain du Québec

Le Mouvement républicain du Québec est une association non partisane, dédiée à la promotion et à la défense des intérêts politiques, économiques et culturels des Québécoises et des Québécois. Le Mouvement républicain du Québec favorise la liberté d’expression et le débat. Il ne prend pas position sur une politique particulière et il n’endosse pas nécessairement les propos de ses conférenciers et de ses membres. L’objectif est plutôt de rassembler en un seul endroit les citoyens, les organisations politiques, ainsi que tous les organismes et entreprises qui souhaitent trouver un consensus commun pour faire du Québec un pays indépendant et florissant.

Nous croyons que c’est dans l’union que nous trouverons toute notre force !

Dans le cas d’une souveraineté du Québec, quelle forme de gouvernement sera la mieux adaptée aux besoins particuliers des Québécois et des Québécoises ? Le pays deviendra-t-il une démocratie directe (ou autogestion), une démocratie participative (ou démocratie semi-directe), une démocratie représentative, une fédération, une république constitutionnelle, une république fédérale ou bien encore une monarchie constitutionnelle d’ascendance française ? Pourrait-il devenir un État libre associé aux États-Unis, comme l’est Porto Rico, c’est-à-dire un territoire non incorporé des États-Unis avec un statut de commonwealth ? En fait, c’est le peuple lui-même qui décidera de la meilleure façon de se gouverner à travers la formation des États généraux et la collecte de cahiers de doléances.

Il est généralement admis que le Québec ne pourra jamais devenir un pays prospère sans le contrôle de son système bancaire et monétaire. Jean-Louis Pérez-Martel se pose la question : « Quel est le cœur de la question de la défense et promotion des intérêts nationaux du Québec ? Le défi pour les Québécois de souche est de savoir si, face à la mondialisation, il est préférable d’être unis plutôt que de faire partie d’un ensemble sociétal fragmenté et divergent. Est-il préférable d’être unis face au Pouvoir colonialiste d’Ottawa ? Est-il préférable que le Québec négocie tout seul l’ALENA (Accord de libre-échange nord-américain) ? Est-il préférable pour le Québec d’être exclu concernant les politiques monétaires, juridiques, d’immigrations et de sécurités par le centralisme d’Ottawa ? C’est à la majorité des Canadiens français de répondre à ces questions puisqu’avec une Union des Patriotes résolus c’est sûr que nous pourrions les convaincre d’agir en faveur de cette indépendance nationale. Car l’on est ou dévient un vrai patriote quand l’on se bat pour sa NATION en faisant partie du concert des nations libres du monde et non en étant sous la tutelle d’un autre État ».

Par ailleurs, le Xe amendement de la Constitution des États-Unis pourrait également servir de schème constitutionnel dans le cadre d’une réforme constitutionnelle du Québec avec le reste du Canada. Comme l’écrit à son tour Me Claude Laferrière (double médaillé du Gouverneur général du Canada) : « Le modèle américain pourrait s’avérer utile et inspirant dans le cas d’un référendum victorieux sur la souveraineté du Québec mais aussi et surtout dans le cadre d’une négociation tripartite avec le reste du Canada et les États-Unis qui devraient y participer en raison de l’inclusion du territoire du Québec dans le système de défense nucléaire et conventionnel de l’Amérique du Nord. »

C’est donc à ce genre de réformes que nous pourrons travailler tous ensemble !

« Nous sommes prêts maintenant
pour la libération économique,
il n’y a plus de maintenant ou de jamais,
ce soir nous devons dire c’est maintenant
que nous deviendrons maîtres chez nous. »

— Jean Lesage, premier ministre du Québec – 1962

« J’ai entrepris ce travail dans le but de rétablir la vérité si souvent défigurée, et de repousser les attaques et les insultes dont mes compatriotes ont été et sont encore l’objet de la part d’hommes qui voudraient les opprimer. J’ai pensé que le meilleur moyen d’y parvenir était d’exposer tout simplement leur histoire. » (François-Xavier Garneau)

Plusieurs groupes travaillent sur un projet ou font la promotion d’une république au Québec, chacun à sa manière : Mouvement Liberté-Nation, Un Nouveau Mouvement pour le QuébecMartine Ouellet (Bloc Québécois), La République libre du QuébecRépublicain & QuébécoisUnion Populaire Républicaine. Le moment n’est donc pas à la division mais au rassemblement pour un but commun, dans l’intérêt supérieur du Québec.

Toute autre vision serait réductrice et conduirait sans nul doute le projet d’un Québec libre et prospère vers un échec cuisant. Toutefois, advenant le succès de ce regroupement, il n’est pas exclu que le Mouvement républicain du Québec se transforme en un parti politique fédérateur.

Le Québec est dépositaire d’un héritage fabuleux et le peuple québécois a une mission à accomplir devant l’humanité. Il est temps de mettre de côté nos solitudes et de nous rassembler pour un seul et même but commun !