Yvon Simard : Le colloque du Mouvement républicain du Québec (17 juin 2017)

[Yvon Simard, Directeur Citoyens au pouvoir du Québec] — Vous connaissez probablement tout sur l’histoire du colloque qui devait avoir lieu au Collège de Maisonneuve, donc je vous en ferai grâce en passant au vif du sujet.

Journée au colloque, oui j’y suis allé avec avec trois personnes dont Nicole Goulet, Mario Roy, tous les deux mandataires du parti Citoyens au pouvoir du Québec et de Patricia Bazinet adjointe administratrice et Développeuse web.

Au départ je ne m’attendais pas à grand-chose de cet événement, pour être sincère politiquement parlant. Je m’explique, et j’écris ici en mon nom personnel. Je connaissais pratiquement tous les panélistes et leurs allégeances, donc pas un grand intérêt pour moi, sauf pour quelques-uns plus particulièrement que j’aime bien lire ou écouter régulièrement pour leurs opinions et positions diverses.

Je me dois de souligner que monsieur Guy Boulianne nous avait invités pour être parmi les conférenciers et nous avions décliné l’invitation avec regret sans doute, et je me dois de remercier monsieur Boulianne de cette opportunité offerte. La raison pourquoi nous avions décliné l’invitation : En premier lieu les antipodes de nos idées respectives avec certains participants, et le vrai but de ce colloque, une autre suggestion de formation d’un parti politique peut-être? Comme nous avions préssenti avec Faut s’parler et Gabriel Nadeau Dubois.

Et oui la proposition a été faite, et nous nous sommes abstenus de voter sur cette question. Car une telle décision ne peut se prendre à chaud de cette manière. Et de prendre cette décision là, maintenant, sans consulter nos nombreux membres du CAP.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(Ouvre une parenthèse : Pas que nous sommes fermés, mais les bases du Parti Citoyens au Pouvoir du Québec sont intouchables de par nos statuts et règlements. Soit par une réforme complète de nos institutions à livre ouvert dans tout les paliers administratifs et de gestion de l’état Québécois, et de donner le pouvoir au citoyens par la démocratie participative dans un premier temps pour commencer le ménage, et par la suite instaurer la démocratie directe, pour que le peuple en décide lui-même en écrivant une constitution ou encore en rétablissant la constitution de 1867 qui n’est pas respectée ni de Québec, ni d’Ottawa et de tout partis politiques confondus depuis toutes ces années. Au Peuple Québécois de décider du comment ils veulent vivre chez eux. Ici je ne parle pas d’indépendance territorial. La question territoriale pourra être discutée après que le peuple ait décidé et adopté du comment il veut les choses chez lui.

Et de plus, tout nos candidats (mandataires) sont assis sur des sièges éjectables, du simple député au premier ministre. Le droit de destitution affirme la loyauté envers le peuple. Ferme la parenthèse.)

Pour en revenir au colloque, je me dois de féliciter les organisateurs pour cet événement qui fut tout même une réussite à mon avis. Car une chose est certaine, il faut en venir à quelque chose pour mettre en place la démocratie, et seulement, et je dis bien seulement, ensemble réunis nous pourrons y parvenir… à être MAÎTRE CHEZ NOUS.

Félicitations à tous les conférenciers qui ont fait de cette journée ce quelle a été, un rapprochement certain dans la libre expression. Bravo! à monsieur André Pitre pour son travail de vulgarisation pour la compréhension de tous, et pour avoir démontré le comment du pourquoi de ce qui ce passe autour de nous et ailleurs.

Un autre conférencier qui m’a vraiment impressionné au niveau du système monétaire, ainsi que sa personne et son ouverture d’esprit, est ce monsieur Stéphane Blais. Vraiment bien. Je compte bientôt vous partager sa vision, un bagage très intéressant à suivre dans un avenir rapproché. Bravo! Monsieur Alexandre Denis Cormier a soulevé les passions, entre autre avec un texte de Lionel Groulx.

Bravo encore une fois à l’organisation et aux conférenciers. Un très beau travail.

Extraits du colloque du Mouvement républicain du Québec. Centre équestre l’Intégrité, le 17 juin 2017.

Je m’en voudrais de passer sous silence le travail de sécurité qui fut vraiment professionnelle et courtoise. BRAVO! aux gens de La Meute. Oui La Meute y était pour une question de sécurité. La sécurité des gens que je ne connaissais que par les réseaux sociaux et la belle publicité fait par les médias traditionnels (sarcasme ici). Pour avoir discuté avec plusieurs personnes du groupe de La Meute, j’ai été agréablement surpris car je n’ai point vue de haine en ces personnes, et même que nous partageons plusieurs points vue de part et d’autres, pour le mieux vivre ensemble et la démocratie.

Sylvain Maikan de La Meute est venu sur l’estrade du colloque pour adresser quelque mots aux personnes présentes. Après avoir écouté l’élocution de monsieur Sylvain Maikan, je me suis levé et je me suis dirigé vers lui pour lui demander son texte qu’il venait de prononcer, car je trouvais bon de vous partagez ce qu’est La Meute et ce, contre toute partisanerie… juste le gros bon sens. Merci. Voici le texte intégral :

Nous avons été taxés d’extrême-droite, racistes, xénophobes, porte-étendard de l’extrême-droite, etc… Voilà dans la vraie vie c’est quoi La Meute : un mouvement citoyen libre d’influence politique qui refuse le discours de la pensée unique. La Meute est un groupe de 50,000 patriotes de toutes les allégeances politiques, qui défend la démocratie et la liberté d’expression et qui prône la laïcité de l’état. La Meute refuse la dictature canadienne et québécoise, dont le système politique permet à un parti de prendre le pouvoir avec seulement 1/3 des voix, et nous croyons que ce système doit être réformé.
Nous défendons les droits fondamentaux qui ont fait de notre pays une référence mondiale. Tel l’égalité des sexes, la liberté d’opinion, la liberté d’expression, la liberté de réunion pacifique et d’association. Ces droits sont de plus en plus bafoués au Québec et au Canada, et c’est la raison d’être de La Meute. Car La Meute, c’est le peuple libre. La Meute fait la promotion des idées nouvelles, et il y en a beaucoup ici.
Notre groupe assure votre sécurité aujourd’hui, et nous le ferons pour tout groupe qui travaille dans l’intérêt supérieur de la nation. Demandez et nous répondrons présent.
SI VOTRE SLOGAN EST « NI QUÉBEC, NI CANADA, NI ÉTAT » ON NE SERA PAS LÀ. MAIS SI VOS CHOIX SONT LA DÉMOCRATIE, VOUS N’AVEZ QU’À DEMANDER ET NOUS RÉPONDRONS PRÉSENT.
— Sylvain Maikan pour la meute.

Que dire de plus que Bravo! En tant que directeur du Parti Citoyens au Pouvoir du Québec, je peux dire que La Meute est un groupe de citoyens qui se lève debout pour donner un fier coup main. Ce groupe a foi en sa nation et il croit en un changement possible, celui de voir déloger une bonne fois pour toute cette caste politique qui nous gère et qui bafoue nos droits.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s