La marche du 4 mars 2017, un succès pour la Canadian Coalition of Concerned Citizens, la Meute et le peuple québécois

manifestation-du-4-mars-2017Samedi le 4 mars 2017 – Des dizaines de personnes se sont rassemblées un peu partout au Québec pour manifester en faveur de la « liberté d’expression », qu’ils estiment brimée par la motion condamnant l’islamophobie proposée à Ottawa par les libéraux.

Dans plusieurs villes du pays, la Canadian Coalition of Concerned Citizens (CCCC) tenait samedi des rassemblements pour « protéger notre démocratie et notre liberté ».

Les membres de ce groupe dénoncent particulièrement la motion M-103 condamnant l’islamophobie qui a été déposée à la Chambre par la députée Iqra Khalid. La motion M-103 appelle à « condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques ». Le dépôt de cette motion a mené à des échanges musclés au Parlement le mois dernier avec les députés conservateurs.

À Montréal, ils étaient plusieurs dizaines sur la rue Notre-Dame, devant l’hôtel de ville. Plusieurs participants arboraient des chandails et des drapeaux de La Meute, un collectif qui combat l’islam radical.

Des militants d’extrême-gauche ont organisé en parallèle une « contre-manifestation anti-raciste » devant l’hôtel de ville de Montréal. Ces manifestants ont initié quelques escarmouches avec les policiers et avec d’autres manifestants. Ils ont scandé de nombreux slogans accusant l’autre camp d’être « fasciste » et « raciste ». « Nous ne laisserons plus passer l’islamophobie! », avait écrit Action Antifasciste Montréal dans son invitation aux militants.

Après plus d’une heure à se regarder en chien de faïence, les manifestants de La Meute ont commencé à marcher sur la rue Notre-Dame. C’est à ce moment qu’un groupe d’hommes cagoulés s’en sont pris à eux dans un guet-apens. Les agresseurs ont rapidement été maîtrisés par les policiers. Les manifestants « anti-racistes » ont à leur tour marché dans les rues de Montréal, sans s’approcher à nouveau de leurs rivaux. Les deux manifestations se sont conclues près de l’UQAM.

« Ce qu’on demande au gouvernement, c’est qu’il commence à appliquer les lois qui sont déjà en vigueur au Canada concernant l’immigration, qu’on arrête de faire des passe-droits pour des immigrants qui viennent de pays contrôlés par l’islam radical, a déclaré Sylvain Brouillette, porte-parole de La Meute. Ces gens-là, c’est prouvé, ils vont essayer de reproduire ces conditions-là, ici, au Canada. »

L’homme dit que la principale demande de son groupe est un meilleur contrôle de l’immigration. « On a pas de problème avec l’immigration des pays musulmans, affirme M. Brouillette. Ça prend des bonnes enquêtes de sécurité, pour savoir c’est qui ces gens-là, s’ils ont vraiment l’intention de s’intégrer ou s’ils veulent changer nos lois et notre système. Nous, on ne veut pas qu’il change. »

Aujourd’hui La Meute à montré à nos concitoyens qu’à l’avenir elle serait un incontournable dans la sphère politique. Que nous sommes là pour rester et que avons des opinions fondées sur une connaissance de l’évolution de la planète bleue qui se cultive quotidiennement.

Aujourd’hui vous avez démontré que vous étiez derrière nous, que vous avez accepté la vision de La Meute et que vous la supportez inconditionnellement dans une discipline qui a impressionné autant les forces de l’ordre que nos opposants.

Aujourd’hui, nous avons vu qui sont les anarchistes, les intolérants et les personnes qui usent de la violence pour essayer d’empêcher le citoyen de s’exprimer. Nous avons vu pourquoi les supposés antifascistes et l’islam radical font un si bon ménage. Ils ont tout fait pour donner du poids à notre cause. Aujourd’hui vous avez vu dans mon regard la fierté du loup.

Sylvain Maikan

Les médias traditionnels tentent par le moyen de la désinformation de qualifier La Meute et la Canadian Coalition of Concerned Citizens comme étant des groupes radicaux de l’extrême-droite. Mais les extrémistes ne sont-ils pas ces anti-manifestants qui s’en sont pris violemment aux marcheurs pacifiques en leur lançant des pierres, des briques et des chaises, faisant plusieurs blessés parmi eux ? Ces militants d’extrême-gauche, sous la houlette de Action Antifasciste Montréal, devraient être mis en accusation pour voie de faits causant des blessures, vandalisme, trouble à l’ordre public et outrage au drapeau national du Québec. En effet, dans leur violence incensée, les contre-manifestants ont mis le feu et détruit le drapeau québécois. Vous pouvez en être témoins à partir de 1:59:40 dans cette vidéo diffusée par Rick Cognyl Fournier (99% Média) : www.youtu.be/Ref4N51hr0A?t=1h59m40s.

L’outrage au drapeau est une pratique visant à publiquement détériorer, détruire ou utiliser de manière dégradante un drapeau, l’expression étant généralement utilisée dans le cas du drapeau national. L’outrage au drapeau national peut être, suivant les pays, considéré comme un délit :

  • Arménie : Le code criminel arménien punit tout outrage au drapeau (tout comme aux armoiries et à l’hymne national) de travaux d’intérêts généraux de maximum deux ans ou d’une peine d’emprisonnement de maximum un an.
  • Égypte : En mai 2014, le président intérimaire Adli Mansour promulgue une loi pénalisant l’outrage au drapeau national, qui inclut entre autres le refus de se lever pour cet hymne national. Ceci est puni d’une peine d’emprisonnement d’un an et d’une amende de 30 000 livres, soit d’environ 4300$.
  • France : l’outrage au drapeau tricolore est réprimé depuis 2010 et fait partie de l’outrage aux symboles nationaux en France.

Au Québec, la représentation et l’utilisation de ces symboles importants sont encadrées par de nombreuses règles. À cause de sa signification symbolique, le drapeau doit faire l’objet d’une manipulation et d’une utilisation respectueuses. En particulier, un drapeau ne doit jamais toucher le sol, être souillé ou lacéré, et on le manipule avec délicatesse. Mais contrairement à d’autres pays dans le monde, il n’y a pas, au Canada comme au Québec, de crime d’outrage au drapeau. Par contre, il existe bien le Projet de loi C-330 modifiant le code criminel stipulant :

Sa Majesté, sur l’avis et avec le consentement du Sénat et de la Chambre des communes du Canada, édicte :

1. Le Code criminel est modifié par adjonction, après l’article 56, de ce qui suit :

56.1 (1) Quiconque, sans excuse légitime, délibérément brûle, défigure, souille, mutile, piétine ou profane de quelque autre manière le drapeau national du Canada est coupable d’une infraction et passible, sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire :

a) s’il s’agit d’une première infraction, d’une amende de 500 $;
b) en cas de récidive, d’une amende d’au moins 500 $ et d’au plus 15 000 $.

(2) Nul ne peut être déclaré coupable de l’infraction prévue au paragraphe (1) s’il se défait du drapeau national du Canada parce qu’il est usé, sali ou endommagé.

Témoignage de Paul D’Auteuil, marcheur pacifique :

patrioteLa marche contre la loi 103 a dégénéré…. L’espace d’un instant, notre sécurité à été compromise. Les projectiles volaient de toutes parts sur nous. Pavés, pierres, chaises et tables de restaurant, qu’ils venaient de vandaliser, pleuvaient sur nous. Mais l’alerte fut lancée et le SWAT est venu en renfort et a fait le ménage en deux minutes. D’une efficacité redoutable, je n’aurais pas voulu être à la place de ces contre-manifestants pour la plupart, de jeunes étudiants masqués.

Pacifiquement, nous avons réussi à poursuivre notre chemin en toute quiétude. L’équipe de sécurité de La Meute en a impressionné plusieurs.  Le calme et la courtoisie étaient de mise. Aucun débordement. Aucune riposte. Les policiers ont très bien compris qui étaient les agresseurs. Leur réaction fut aussi soudaine qu’expéditive. J’ai jamais été aussi fier d’être du bon bord….. 😉

Rendu au parc Émilie Gamelin…
Un mot de remerciement rapide, les pancartes et drapeaux se ramassent en moins de 10 minutes. Et…. devine qui s’invite à la fête…. On l’avait presque oublié celui-là….. Singh et sa gang, une douzaine d’irréductibles étudiants de CEGEP qui viennent nous provoquer. Muni de son porte-voix légendaire, ce piètre personnage nous hurle… tenez-vous bien… – krissez vote camp maudit ouacisss… tabernak-stie-kâliss ton camp… etc . Je vous jure que….. ça ne sait pas sacrer comme un vrai québécois un gars comme ça. En fait, ce gars passe plus de temps en prison, en cours de justice, en panier à salade et en garde à vue que n’importe quel autre manifestant de 20 voir 40 ans son aîné…

Le spectacle valait la peine. Le déplacement, malgré un froid sibérien qui a freiné les ardeurs de plusieurs (nous étions au moins 250 et au plus 350 durant une heure trente à se les geler pour la liberté) c’était parfait… et en plus, j’ai pris des couleurs. 😉 Alors, bravo à tous.  Aux patriotes pour leur belle présence. Aux manifestants de La Meute qui m’ont impressionné par leur calme et d’avoir assurer une excellente sécurité en tout temps. Aux nombreux blessés qui ont résisté sans riposter. A Pégida et ses membres pacifiques, courtois et amicaux. Aux centaines de policiers pour leur professionnalisme. Ils ont vraiment fait un travail formidable.

Bon…. retour à la maison…. et à la triste réalité…. TVA qui écrit… MANIFESTATION ANTI-IMMIGRATION À MONTRÉAL. Non mais…. y sont malades ou ben s’ils font exprès?!? Totale désinformation sur TVA. Encore une fois, on manipule l’opinion publique. Grrrrrr. Mon ami Farid était à mes côtés lorsqu’il a été interviewé par la journaliste. Quel sage homme que celui-là. Toujours avec nous pour défendre la liberté d’expression, le Québec, la laïcité de l’État etc. Bravo à lui.

Paul D’Auteuil

NOTA BENE : À bien y penser, le destin est bon pour moi. À trois mètres devant moi, un très gros morceau de trottoir s’est abattu. Trois pas et je ne serais pas ici à écrire. Je n’ai pas eu peur sur le coup (et ça m’a permis d’ouvrir les yeux et éviter les nombreux autres ) mais là, j’ai comme l’hémisphère droit du cerveau qui s’agite….

______________________

Chers Loups et Louves.

Aujourd’hui, 4 Mars 2017 Montréal. Nous avons prouvé à tout le peuple du Québec et aux médias que nous sommes une organisation disciplinée et intègre. La Meute sort de l’ombre avec succès. Nous avons été d’un professionnalisme exemplaire et au-delà de nos attentes.

Les médias se sont aperçus que la Meute était pacifique et très bien organisée. Nous sommes à l’aube d’un changement d’opinion publique. Bientôt le peuple Québécois rejoindra nos rangs. Notre cause est noble et avec notre discipline d’aujourd’hui et le Chaos total semé par les anti-fachistes de gauche, La Meute sort grande Gagnante. Notre message a très bien passé. Nous avons été très convaincants avec des phrases et des mots justes.

Stéphane Roch, Conseil de la Meute

________________

RÉFÉRENCES :

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s