Pourquoi le maire de Québec n’est-il pas arrêté pour les propos haineux qu’il a tenus

regis_labeaume_2011_4Le maire de Québec, Régis Labeaume, prévient que certains mots ou paroles ne pourront plus être tolérés à la suite de l’attentat perpétré contre le Centre culturel islamique : « Je pense que c’est un point tournant. Je pense qu’il y a des choses qui ne pourront plus être dites. Il y a des gens qui devront réfléchir. Le niveau de haine qui existe dans certains milieux ne pourra plus exister et il faut vraiment, à partir de maintenant, combattre ça », a déclaré M. Labeaume vendredi.

Le maire a soutenu qu’on « n’avait aucune idée du tort irréparable » que peuvent provoquer les messages haineux à l’endroit de la communauté musulmane. Il a promis de mettre en place des « choses très concrètes » pour combattre les discours haineux. Il a mentionné que la Ville travaillait déjà à l’élaboration d’un plan sur le vivre-ensemble : « On va aller beaucoup plus loin puis je pense que c’est notre devoir », a insisté le maire.

Même s’il annonce que certaines « choses ne pourront plus être dites », Régis Labeaume se défend de chercher à s’en prendre à la liberté d’expression : « Un moment donné, il y a un coût, il y a des limites. Là, revenez-moi pas avec l’histoire de la liberté d’expression. La liberté d’expression ne sera jamais en danger à Québec, au Québec et au Canada. Vous allez y veiller et je n’ai pas d’inquiétude là-dessus », a lancé le maire à l’attention des journalistes.

Alors dans ce cas, pourquoi le maire de Québec, Régis Labeaume, n’est-il pas arrêté pour les propos haineux et violents qu’il a tenus publiquement à l’encontre d’individus de confession musulmane ? Nous citons :

« J’ai vu une femme qui avait un tchador, burqa, totale avec des gants jusqu’ici… Et son conjoint était en gougounes, en t-shirt et en shorts… Ma femme m’a retenu pour ne pas que j’y aille lui arracher la tête en lui disant Hey Du Con! As-tu vu comment t’es habillé et as-tu vu comment ta femme est habillée ? »

Ce même Labeaume, et les autres membres du gouvernement, veulent nous empêcher toute critique de l’islam à travers la motion M-103. Alors, pourquoi ne pas commencer par arrêter le maire de Québec qui s’est permis une critique virulente contre une minorité identifiée, ainsi qu’une incitation à la violence… et pourquoi pas une incitation au meurtre puisqu’il a dit publiquement qu’il lui arracherait la tête ! N’oublions pas que Labeaume est un personnage public, et que c’est ce même personnage qui veut nous bâillonner maintenant… Nous vous rappelons que la loi est valide pour tous les citoyens :

Quiconque, par la communication de déclarations en un endroit public, incite à la haine contre un groupe identifiable, lorsqu’une telle incitation est susceptible d’entraîner une violation de la paix, est coupable : a) soit d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de deux ans; b) soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire.

Quiconque, par la communication de déclarations autrement que dans une conversation privée, fomente volontairement la haine contre un groupe identifiable est coupable : a) soit d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de deux ans; b) soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire.

Écoutez ci-dessous l’extrait déniché par Jonathan Trudeau et Richard Martineau sur Radio X.

__________________

RÉFÉRENCES :

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s