À propos de Stéphane Blais

Président co-fondateur de CanStar fusions & acquisitions inc. et associé fondateur de Blais CPA inc., firme de comptables professionnels agréés, Stéphane Blais est un professionnel profondément engagé dans le milieu des affaires, les milieux sociaux et de l’action politique.

Fondateur du Mouvement intégrité Québec, Stéphane est d’abord et avant tout un homme de valeurs et d’action qui croit qu’on peut bâtir une société meilleure et faire de meilleures affaires si on met toujours de l’avant les valeurs liées à l’éthique.

Ce n’est pas un hasard si chez CanStar fusions & acquisitions, les quatre piliers de la réussite se fondent sur l’intégrité, la collaboration, la compétence et la passion.

Conjoint de fait et père de 4 enfants, Stéphane a un fort sens de la famille et comme dans une famille, il a toujours eu comme désir constant de voir tous les intervenants sur une transaction y trouver leur compte, leur bonheur. (fervent partisan de la formule gagnant-gagnant). La transparence totale, l’altruisme, l’intégrité et le courage sont ses sujets de prédilections. Vous voulez susciter une envolée passionnée? Aborder un de ses sujets de prédilections!

Comptant 13 années d’expérience en fusions & acquisitions d’entreprises et ayant travaillé pour des cabinets d’envergure internationale avant de se lancer en affaires en 2003, il considère la fusion & acquisition comme son art premier. Sa force est de connaitre la psychologie des intervenants et de mettre tout le monde en synergie afin d’obtenir le deal, la vente.

Stéphane est membre de l’ordre des comptables professionnels agréés, détient une Licence en science comptable et un baccalauréat en science politique de l’université Laval. Il a également étudié au Corpus Christi College à Perth, Australie (1987-1988). Stéphane donne également des conférences sur l’éthique, la transparence et les finances publiques.

___________________

« La possession et le contrôle de notre système bancaire et monétaire »
Stéphane Blais nous entretiendra sur la nécessité d’être véritablement « maître chez nous » tant sur les plans individuels que collectifs. Il a la forte conviction que les outils incontournables d’émancipations individuelles et collectives résident dans certains outils de démocratie directe et dans la possession et le contrôle de notre système bancaire et monétaire.
Outils de démocratie directe: la nécessité pour le peuple québécois de se prononcer sur TOUS les sujet (dont la souveraineté du peuple québecois) – par voie référendaire – lorsqu’un certain nombre de signatures est recueilli, et la nécessité pour le peuple québécois de pouvoir rappeler un élu (peu importe le pallier) lorsqu’il ne fait pas son travail correctement. Ceci est la stricte base pour reprendre notre propre pouvoir. Ce pouvoir nous appartient par droit naturel. Reprenons-le.
Outils liés au système bancaire et monétaire: dans le cas où le Québec deviendrait souverain, serait-il vraiment souverain s’il ne possédait pas sa banque centrale, n’avait pas sa propre monnaie et ne contrôlait pas les taux directeurs via sa banque centrale? Bien sûr que non!
La réponse est d’une telle évidence qu’on se demande pourquoi, depuis la création du mouvement souveraineté-association en 1967, jamais les carriéristes politiques nous ont proposé d’être véritablement « maîtres chez nous » en ce qui a trait à nos outils démocratiques et nos leviers monétaires et bancaires.
Lors de cette conférence, Stéphane Blais nous expliquera, entre autre, pourquoi les carriéristes politiques, les médias traditionnels et la haute finance nous font tourner en rond depuis des décennies et comment on peut mettre fin à cette ritournelle ridicule en faisant preuve d’intelligence collective mais surtout, en faisant preuve d’un peu de courage et en agissant.
« Donnez-moi le contrôle de la monnaie et je me passerai de ceux qui font les lois »
– Mayer Amschel Rothschild, fondateur de la dysnastie des Rothschild

Le Mouvement intégrité Québec

Stéphane Blais est le fondateur et vice-président du Mouvement intégrité Québec, aux côtés de la mairesse de Sainte-Brigitte-de-Laval, Wanita Daniele, et du comptable Carl Tremblay. Le but du Mouvement intégrité Québec est de promouvoir la transparence totale, la saine gestion des finances publiques et la protection du citoyen partout au Québec (municipal et provincial). Le trio compte notamment « servir de chien de garde du citoyen » en questionnant les décisions politiques et en participant aux débats du monde municipal et provincial, en particulier au niveau de la transparence et des finances publiques.

Par ailleurs, le mouvement citoyen a demandé au DGEQ de l’autoriser comme parti politique. Intégrité Lévis a officiellement déposé une demande d’autorisation au Registre des entités politiques du Directeur général des élections du Québec (DGEQ). « Nous attendrons la confirmation officielle du DGE avant de nous définir comme parti. Intégrité Lévis se considère donc comme un mouvement en attendant son accréditation ».

Ex-candidat au poste de maire de Lévis aux élections de novembre 2013, M. Blais affirme qu’il ne briguera pas à nouveau la mairie en 2017, visant plutôt un siège de conseiller municipal. Sur le sujet de la division des forces de l’opposition, Stéphane Blais soutient par ailleurs que sa formation compte s’allier à Renouveau Lévis en 2017 afin « de ne pas se nuire » dans certains districts chauds. Il souhaite ainsi contrer l’idée que l’opposition large divisera le vote à Lévis lors des prochaines élections.

Entre autres choses, Stéphane Blais déplore que les candidats indépendants n’aient qu’environ deux mois avant l’élection pour amasser les dons et qu’une fois l’élection terminée, « les gens ne veulent pas donner à un candidat indépendant défait ». Selon lui, la loi favorise indument les partis en leur permettant d’obtenant un financement en tout temps et de traîner une dette indéfiniment, contrairement aux indépendants.

_________________

RÉFÉRENCES :