Le créateur du Mouvement républicain du Québec était sur les ondes de CJMD 96.9 FM

vallier_rencontre_2017

Le créateur du Mouvement républicain du Québec, Guy Boulianne, était en entrevue à l’émission « Vallier rencontre » sur les ondes de CJMD 96.9 FM, à Lévis (Québec), samedi le 20 mai dernier de 15H à 16H.

Vallier Roy et Guy Boulianne ont discuté de la politique québécoise et internationale, des élites criminelles et de la conspiration mondiale. L’invité a récemment créé le Mouvement républicain du Québec qui est dédié à la promotion et à la défense des intérêts politiques, économiques, culturels et ethniques des Québécois et des Québécoises. L’objectif est de rassembler en un seul endroit les citoyens, les organisations politiques de toutes les allégeances, ainsi que tous les organismes et entreprises qui souhaitent faire du Québec un pays indépendant et florissant.

Le Québec est dépositaire d’un héritage fabuleux et le peuple québécois a une mission à accomplir devant l’humanité. Il s’agira d’en prendre conscience. Guy Boulianne nous explique pourquoi. Il nous parle aussi de sa vie, de ses récits de poèmes, de ses galeries d’art, de ses recherches sur l’aspect caché de l’histoire.

À propos de Guy Boulianne

guy-boulianne_400x400Guy Boulianne est un écrivain, éditeur et promoteur culturel québécois. C’est en 1983 qu’il s’introduit dans le milieu culturel québécois en publiant son premier recueil de poèmes intitulé « Avant-propos d’un prince fou ». Peu de temps après le lancement de ce premier opus, il fait la rencontre du peintre Pierre Corbin qui est alors le directeur de la galerie Frère Jérôme à Montréal et devient son assistant. Il décide quelques années plus tard d’ouvrir sa propre galerie d’art, cela après que la galerie Lézart ait pris la relève de la galerie Frère Jérôme durant trois ans. Située sur le boulevard Saint-Laurent, en plein cœur de Montréal, la nouvelle entreprise de Guy Boulianne se nomme « Imagine ». En 1987, l’auteur publie un second recueil de poésie, « La bataille des saints », qui est suivi de plusieurs articles publiés dans ses propres magazines.

Après la fermeture de sa galerie d’art en 1990, il décide de se retirer du domaine public pour se consacrer à des recherches sur l’aspect caché de l’histoire. À partir de ce moment, il vit en ermite, s’entourant de livres et explorant la mémoire collective et individuelle. Ces recherches l’amenèrent à séjourner en Europe, plus particulièrement en France et en Belgique, ce qui lui permet de renforcer ses pensées.

À son retour au Québec, il décide de se replonger dans le monde des arts et de créer deux galeries d’art virtuelles (Third Millenium Gallery et Art Investors) dans lesquelles étaient présentés des artistes d’envergure internationale. En 1996, il édite un recueil collectif dans lequel il rassemble plusieurs auteurs québécois et européen de très grand talent. Ce livre, intitulé « Acacia », est l’objet d’une tournée en France où il est présenté dans une douzaine de villes à travers l’hexagone. En 1997, il fonde en France le Conseil Franco-Québécois de la Culture qui a pour objectif de développer les échanges culturels entre la France et le Québec. Deux ans plus tard, il ouvre une antenne de cette même association au Québec.

Au mois de novembre 2005, Guy Boulianne devient pendant plus de trois ans l’éditeur en chef des Éditions Mille Poètes. Il y dirige tous les aspects de l’entreprise : développement, marketing, édition, graphisme, conception web et plusieurs autres secteurs. Deux ans plus tard, en 2007, il se remet à l’écriture et publie le récit surréaliste « Les Biflides se souviennent » ainsi que l’essai historique « Le Mont du roi » racontant la quête du Saint Graal d’hier à aujourd’hui. Il participe aussi, en 2009, en tant que poète, à l’anthologie française Rêves de Poésie (Les Dossiers d’Aquitaine) en y publiant un poème intitulé « Préface aux dirigeants ».

On le retrouve aussi, au début de sa carrière, comme administrateur au Regroupement des Auteurs-Éditeurs Autonomes et comme concepteur et réalisateur de deux émissions télévisées chez Vidéotron (« Écriture d’ici » et « Plume et pinceau »). En 2010, il remporte le Diplôme d’honneur de la francophonie au Concours Europoésie UNICEF en France. Le nom de Guy Boulianne figure d’ailleurs dans le « Dictionnaire des poètes d’ici – de 1606 à nos jours » paru au Québec aux Éditions Guérin.

Guy Boulianne crée en mars 2009 les Éditions Dédicaces, il est le fondateur et le président directeur-général de cette maison d’édition québécoise. Parmi les auteurs publiés aux Éditions Dédicaces, on retrouve notamment Francine Minville, Thierry Rollet, Jarl Alé de Basseville, Jean-Pierre Makosso, Colline Hoarau, Jean-François Capelle et Jean-Louis Riguet. En 2014, il contribue à la fondation des Editions Dedicaces dans l’état du Delaware, aux États-Unis, afin d’apporter de l’expansion à la maison d’édition au sein du milieu littéraire anglo-saxon.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s